Les différentes armes

En plus des techniques à mains nues, l'aïkido comporte l'étude du maniement des armes en bois : le sabre ou bokken, le bâton ou jo, le couteau ou tanto, et de façon plus anecdotique, le juken (baillonette), arme dans laquelle excellait le fondateur et qui lui avait valu d'en être le formateur à l'armée. 

 

La place des armes dans l'aïkido est l'objet d'un vif débat. De fait, peu d'écoles en maîtisent réellement la pratique et les techniques à mains nues occupent donc généralement l'immense majorité du temps d'étude.

    La pratique des armes est très diverse :

  • Jo (bâton) contre jo
  • Jo contre mains nues / mains nues contre jo, pratique appélée "jo nage", lorsque l'adversaire saisi votre jo, ou "jo dori" , lorsqu'il vous attaque avec un jo
  • Bokken (sabre) contre bokken, pratique appelée "ken tai ken"
  • Bokken contre mains nues / mains nues contre bokken, pratique appelée "tachi dori"
  • Bokken contre jo (sabre contre bâton), pratique appelée "ken tai jo"
  • Tanto (couteau) contre mains nues, pratique appelée "tanto dori"
  • Juken (baillonette) contre mains nues, pratique appélée "juken dori", dont Morihei Ueshiba fut longtemps instructeur pour les armées
  • etc....

Une autre arme est pratiquée dans certaines écoles d'aïkido : le bo (bâton long) ainsi que le tambo (bâton court). Ces pratiques permettent d'abord la juste position des hanches et des pieds, qui est la même qu'à mains nues.


 

×